Origène et les gnostiques

Dans le cadre de la VIe Petite Journée de Patristique de Saintes « Origène ou la mémoire oubliée » (une journée qui s’annonce passionnante au vu du programme accessible ici), Marie-Laure Chaieb de l’Université Catholique de l’Ouest (Angers) évoquera les relations entre Origène et les gnostiques.

Voici son argumentaire : « Racontant la jeunesse d’Origène, l’historien Eusèbe de Césarée rapporte qu’il manifesta très tôt sa fidélité à l’orthodoxie en refusant de se rapprocher d’un certain Paul professant une doctrine déviante : ‘Origène ne consentit jamais à s’unir à lui pour la prière, conservant dès son enfance la règle de l’Eglise et éprouvant de l’horreur, comme il le dit lui-même en propres termes, pour les doctrines hérétiques’ (HE VI, 2, 14). Si nous n’avons pas d’autres sources pour identifier ce Paul, l’hypothèse qu’il soit gnostique ou marcionite est plausible : ces deux courants ont en effet vu le jour dans les milieux cultivés alexandrins fréquentés également par Origène. Avons-nous d’autres renseignements sur les relations d’Origène avec ces courants ? Sa doctrine a-t-elle pu en être influencée ? Cette horreur pour ‘l’hérésie’ est-elle si facile à discerner dans le contexte ? »

La journée se tiendra à Saintes, sur inscription.


Vous aimerez aussi...