Apocrypha 26

J’ai le plaisir de vous annoncer la nouvelle livraison de la revue Apocrypha (volume 26, 2015).  En voici le sommaire :

Charles D. Wright, «6 Ezra and The Apocalypse of Thomas with a  previously unedited « interpolated » text of Thomas»

Rossana Guglielmetti, «Deux témoins inédits de la Visio Pauli»

Emanuela Valeriani, «Simbolismo ed escatologia nell’Apocalisse apocrifa di Giovanni: un confronto con l’Apocalisse canonica»

Susan E. Myers, «Antecedents of the Feminine Imagery of Spirit in the Acts of Thomas»

Boris Paschke, «Speaking Names in the Apocryphal Acts of John»

Dan Batovici, «Apocalyptic and metanoia in the Shepherd of Hermas»

Christophe Guignard, «La tradition grecque de la liste d’apôtres « Anonyme I » (BHG 153C), avec un appendice sur la liste BHG 152N»

Alin Suciu, «The Book of Bartholomew: A Coptic Apostolic Memoir»

Alin Suciu, «The Recovery of the Lost Fragment preserving the Title of the Coptic Book of Bartholomew. Edition and translation of Cornell University Library, Misc. Bd. MS. 683»

Timo S. Paananen – Roger Viklund, «An Eighteenth-Century Manuscript: Control of the Scribal Hand in Clement’s Letter to Theodore»

Point sur les recherches récentes

Andrea Nicolotti, «Un cas particulier d’apologétique appliquée: l’utilisation des apocryphes pour authentifier le Mandylion d’Édesse et le suaire de Turin»

Bradley N. Rice, «Chronique: An Account of the York University Christian Apocrypha Symposium Series: « Fakes, Forgeries, and Fictions: Writing Ancient and Modern Christian Apocrypha » (Held at Vanier College on September 24-26, 2015)»

Recensions

Livres reçus

Voir le site de l’éditeur : Apocrypha 26

Annonce de parution : Écrire la magie dans l’Antiquité

Je vous annonce la parution des actes du Colloque de Liège de 2011 sur Écrire la magie dans l’Antiquité.

Page Couverture

Voici toutes les informations nécessaires :

Magali de Haro Sanchez (textes rassemblés et édités par), Écrire la magie dans l’antiquité. Actes du colloque international (Liège, 13-15 octobre 2011), Liège, Presses Universitaires de Liège, 2015.

384 pages, 15 planches couleurs et noir et blanc
ISBN : 978-2-87562-065-1
Prix : 42.50 € HTVA
http://www.presses.ulg.ac.be/jcms/c_15512/ecrire-la-magie-dans-lantiquite

Vous pouvez consulter la table des matières ici.

Avis de soutenance sur le Traité tripartite

Je vous invite à venir assister le samedi 17 octobre 2015 à la soutenance du mémoire en vue de l’obtention du Diplôme de l’École pratique des hautes études préparé par Claudine Besset-Lamoine, sous la direction de Jean-Daniel Dubois. Le mémoire a pour titre :

« Les représentations dans le Traité Tripartite NH I, 5. Du Père transcendant à la naissance de l’homme : les fonctions des représentations et leurs rôles dans la cosmogénèse, l’anthropogénèse et la doctrine du salut ».

La soutenance se tiendra à la Sorbonne, dans la salle Gaston Paris (D 064) (Escalier E, 1er étage à droite), à 10h.

Le jury est composé, outre Jean-Daniel Dubois, directeur du mémoire, des professeurs suivants :

– Philippe Hoffmann, École pratique des hautes études

– Paul-Hubert Poirier, Université Laval (Canada)

– Einar Thomassen,Université de Bergen, (Norvège)

Pour plus de renseignements sur la thématique du mémoire, je vous invite à consulter le document pdf joint.

Venez nombreux pour soutenir Claudine Besset-Lamoine !

Colloque : La controverse religieuse

J’ai le plaisir de vous annoncer la tenue prochaine d’un colloque, dans le cadre de la chaire du professeur Frantz Grenet au Collège de France, sur « La controverse religieuse : Zoroastriens et manichéens », organisé par Mihaelas Timus et Flavia Ruani.

Le colloque se tiendra au Collège de France, 52 rue Cardinal Lemoine, les 12 et 13 juin 2015. Voir le programme du colloque.

Nous vous y attendons nombreux.

Nag Hammadi, 70 ans

Voilà 70 ans que les codices coptes ont été découverts près de Nag Hammadi (pour une présentation en français de la découverte, du contenu des codices et une traduction, voir http://www.naghammadi.org/default.aspx). Cette découverte a complètement renouvelé l’étude de groupes religieux communément appelés « gnostiques ». Depuis cette date, les écrits transmis par les treize codices ont été édités, traduits en de nombreuses langues et ont fait l’objet de nombreuses études. Tous les écrits n’ont toutefois pas reçu le même intérêt, comme la Paraphrase de Sem ou Le Concept de notre Grande Puissance. Il reste ainsi beaucoup à faire et à dire.

Après un double volume par James Robinson revenant sur l’histoire de la découverte et l’après-découverte (The Nag Hammadi Story, Leyde 2014: http://www.brill.com/products/book/nag-hammadi-story), deux colloques se réunissent au cours de cette année pour faire le point, en quelque sorte, sur les études consacrées aux écrits des treize codices, mais aussi sur les raisons d’un tel regroupement d’écrits au sein de plusieurs codices (posant la question du lien avec le monachisme égyptien). Le premier se tiendra à Québec du 29 au 31 mai (Nag Hammadi à 70 ans PROGRAMME) ; le second à Berlin à la mi-octobre.

hermétistes, manichéens et gnostiques à la fin de l'Antiquité